Première affaire

Les frères Gottschalck - condamnés à 15 et 20 ans pour homicide

Francis Gottschalk (55 ans) a écopé de 15 ans de réclusion, son frère Marco (50 ans) a pris 20 ans, pour entrave à la circulation routière et non-assistance à personne en danger. Sébastien (17 ans), motocycliste, en est mort. Les deux frères, originaires de Waremme, se disent depuis toujours innocents.

 

Rétroactes

 

Le verdict est aujourd’hui la "Vérité Judiciaire"

 

- Le 3 septembre 1992, vers 21 heures 45, Sébastien Welsch décède d’un accident de la route. Son cousin, Stephen, passe quelques semaines dans le coma mais s’en tire. Tous les deux étaient sur des cyclomoteurs sur une petite route de campagne. Après deux ans d’investigation, les enquêteurs sont convaincus que l’accident n’a pu se produire sans l’intervention d’un tiers automobiliste. Les soupçons se portent alors sur les frères Gottschalk, l’un passager, l’autre conducteur ;

- En 1994, alors que les experts sont formels et précisent qu’ils n’y a pas d’impact de voiture sur les cyclomoteurs qui se sont percutés, Fabrice et Marco sont arrêtés ;

- En mars 2000, soit huit ans après les faits, ils sont déclarés coupables de meurtres avec délit de fuite par la Cour d’Assises de Liège. Ils prennent respectivement 15 et 20 ans de réclusion criminelle. Circonstance aggravante, ils sont accusés d’être repassé sur le corps du jeune homme accidenté allongé sur le sol, pour l’achever ;

- En octobre 2007, Francis et Marco Gottschalk font valoir des témoignages et arguments nouveaux en vue d'obtenir une éventuelle révision de leur procès ;

- En janvier 2008, la Cour de Cassation rejette la demande en révision des deux frères, estimant que les témoignages présentés ne constituent pas des alibis suffisamment sérieux ou sont à tout le moins trop imprécis.

 

Contre-enquête

 

Face aux zones d’ombre que comporte ce dossier, plusieurs journalistes ont tenté de mener une contre-enquête. L’équipe du magazine « Au nom de la loi », sur la RTBF, a reconstitué le déroulé de la soirée du drame et a retrouvé des témoins qui donnaient un éclairage différent à l'affaire. Mais, surtout, deux d'entre eux, qui n'avaient jamais été interrogés par la Justice, ont affirmé qu'ils étaient en compagnie des deux accusés, le soir du crime, et jusque 22 heures. Ils étaient à la buvette d'un club de football amateur de Awans, où les frères Gottschalk se rendaient régulièrement pour jouer.

 

Notre expert, Douglas De Coninck, journaliste d'investigation néerlandophone, a lui aussi mené sa contre-enquête. Il reproduit le résultat de ses recherches dans un ouvrage paru en 2014: « 14 jaar onschuldig in Belgische gevangenis » (Ndlr : 14 années d’innocence derrière les barreaux d’une prison belge). Une version francophone sera bientôt disponible en librairie.

© 2016 Innocence Project Belgium - All rights reserved - Proudly created with Wix.com

  • Facebook Basic Black
  • LinkedIn Basic Black
  • Twitter Basic Black